Comment fonctionne l’album des découvertes ?
 
• Les Poissons
 
MARS 05 | FEVRIER 05 | JANVIER 05

page 1
  • 19-03-05, “Mulloïdichthys dentatus  
  • 17-03-05, “Une ascidie pélagique : la salpe”  
  • 14-03-05, “Le poisson-trompette Aulostomus chinensis  
  • 12-03-05, “Le poisson-chirurgien Acanthurus nigricans  
  • 10-03-05, “L'algue bleue Oscillatoria sp.  
  • 07-03-05, “La cyanobactérie coloniale Coelosphaerium sp  
  • 05-03-05, “Le gall crab  
  • 03-03-05, “L'algue bleue Chroococcus sp.  
  Mulloïdichthys dentatus
samedi 19 mars, 2005  
précédente imprimer
 
C’est un poisson qui rappelle fortement notre rouget atlantique, mais dans les tons jaunes. A Clipperton, il fréquente les fonds rocheux et sableux des eaux peu profondes de la bordure du récif et n’hésite pas à s’aventurer sur le platier ou il peut rester piégé à marée basse. Parfois solitaire, on le rencontre souvent en petits groupes inférieurs à une dizaine d’individus. Il s’alimente en fouissant le substrat à l’aide de ses barbules, des petits appendices à la base inférieure de sa bouche. En plongée de nuit, il n’est pas rare de le voir posé immobile sur le fond, arborant une livrée différente de celle de la journée, tachetée de rouge. Contrairement aux adultes, benthiques, les juvéniles sont pélagiques. L’espèce est présente depuis la Californie méridionale jusqu’au Pérou. On le trouve aussi aux Galapagos.
 
Banc de Mulloïdichthys dentatus
© Loïc Charpy
Mulloïdichthys dentatus peut mesurer une trentaine de cm
© Loïc Charpy