Comment fonctionne l’album des découvertes ?
 
 
MARS 05 | FEVRIER 05 | JANVIER 05

page 1 2
  • 31-01-05, “Le ver de feu (Eurythoe sp.)”  
  • 29-01-05, “Ce vers...qui ne sont pas des Annelides”  
  • 28-01-05, “La Porcelaine”  
  • 27-01-05, “La frégate du Pacifique ”  
  • 27-01-05, “Lobophora variegata  
  • 26-01-05, “La Caulerpe (Caulerpa sp.)”  
  • 25-01-05, “Harpa gracilis  
  • 22-01-05, “Les Polinoïdae ou vers à écailles”  
  • 21-01-05, “La coralline Hydrolithon sp.  
  • 20-01-05, “L’Ocypode  
  Le ver de feu (Eurythoe sp.)
lundi 31 janvier, 2005  
précédente | suivante imprimer
 
Le ver de feu (Eurythoe sp.) est bien nommé pour son contact peu agréable ! Communs sous les tropiques dans les récifs coralliens, ils appartiennent à la famille des Amphinomidae dont les représentants sont très rares sur nos côtes. Pouvant atteindre 20 cm de long, ce sont des prédateurs qui chassent sous les rochers, en milieu sableux. Ils ne possèdent pas de venin à proprement parler, mais leurs soies blanches s’enfoncent très facilement à travers la peau, même avec des gants fins, ce qui donne une impression de brûlure qui disparaît généralement en quelques heures. Elles se décrochent et cassent facilement laissant à l’attaquant une douloureuse sensation et permettant au ver de fuir plus facilement. D’ailleurs, quand en plongée on découvre ces vers, on ne voit pas de poissons qui se risqueraient à en croquer un morceau.
 
Ver de feu récolté à Clipperton
©Laurent Albenga