Comment fonctionne l’album des découvertes ?
 
 
MARS 05 | FEVRIER 05 | JANVIER 05

page 1
  • 19-03-05, “Mulloïdichthys dentatus  
  • 17-03-05, “Une ascidie pélagique : la salpe”  
  • 14-03-05, “Le poisson-trompette Aulostomus chinensis  
  • 12-03-05, “Le poisson-chirurgien Acanthurus nigricans  
  • 10-03-05, “L'algue bleue Oscillatoria sp.  
  • 07-03-05, “La cyanobactérie coloniale Coelosphaerium sp  
  • 05-03-05, “Le gall crab  
  • 03-03-05, “L'algue bleue Chroococcus sp.  
  L'algue bleue Chroococcus sp.
jeudi 03 mars, 2005  
précédente | suivante imprimer
 
Les algues bleues du genre Chroococcus sont des organismes qui peuvent être soit solitaires soit coloniaux. Ils se présentent sous la forme de cellules sphériques ou hémisphériques (au moment de la division), d’un diamètre compris entre 3 et 15 micromètres, entourées d’une gaine incolore ou jaunâtre Les colonies, de taille microscopique, contrairement à d’autres colonies cyanobactériennes, n’ont aucune forme particulière (amas) et comptent un maximum de 16 cellules. Il en existe une dizaine d’espèces qui sont caractérisées par leur taille, l’épaisseur de leur enveloppe ainsi que le nombre de cellules. Elles colonisent des milieux très variés : eaux stagnantes, mares, etc., mais sont peu courantes en eaux vives (cours d’eau). Les petites colonies sont en général planctoniques. Ce genre de cyanobactéries ne présente pas de propriétés toxiques et prolifère rarement. Une espèce a été récoltée dans le lagon de Clipperton.
 
Cyanobactéries du genre Chroococcus sp.
© Alain Couté