• La vie  
  • La salinité et le pH  
  • Le "trou sans fond"  
  • La bathymétrie  
  • Les passes  
 
Le lagon fermé de Clipperton forme un grand lac ovale avec dans sa partie sud un bras qui entoure le rocher et constitue la petite «baie du Rocher». L’eau y est saumâtre en surface, salée et sulfureuse en profondeur. Parfaitement lisse par beau temps, les vents violent des tempêtes tropicales peuvent soulever le lagon en vagues énormes.
Si sa profondeur moyenne est faible, plusieurs fosses, au Nord et à l’Est dépassent les 20 m de fond. La plus profonde « le trou sans fond », dont on peut soupçonner l’origine volcanique, s’ouvre au milieu d’une ancienne formation corallienne, le «grand récif».
Dans le secteur Ouest et Nord Ouest, une dizaine d’îlots, les îles «Eggs» hébergent d’importantes quantités d’oiseaux qui nichent à l’abri des crabes.
Autrefois foisonnant de vie, le lagon est aujourd’hui quasiment mort. Des larves d’insectes, de petits crustacés et quelques espèces de poissons accoutumés aux faibles salinités y survivent parmi les herbiers de plantes aquatiques.
 
Le camp Bougainville vu de l'autre bord du lagon
© Jean-Louis Etienne