• Algues bleues  
  • Champignons  
  • Myxomycètes  
  • Lichens  
  • Algues rouges et brunes  
  • Algues vertes  
  • Mousses  
  • Fougères  
  • Monocotylédones  
  • Dicotylédones  
 
LA FLORE
Algues bleues
  Introduction 
Les algues bleues sont aussi appelées Cyanophycées ou Cyanobactéries (du grec cyan = bleu). Ce sont des organismes microscopiques dont les cellules ne possèdent pas de noyau (Procaryotes) et qui se rencontrent dans les milieux les plus variés : vases, terre humide, plancton, glaciers, sources thermales et geyser….

Elles sont soit unicellulaires, soit organisées en filaments de plusieurs dizaines de cellules. Lorsqu’elles sont filamenteuses, on peut parfois les reconnaître à leur aspect, car elles forment des plaques plus ou moins denses, de couleurs rouge, bordeaux, marron, voire vert. Elles peuvent vivre en symbiose avec les Lichens et les racines de plantes, comme celles des Azollas (petites fougères aquatiques). Les Cyanophycées jouent un rôle très important dans l’enrichissement en azote de certains milieux (toundra, rizières, lagons).

Certaines espèces s’encroûtent en s’agrégeant avec des éléments minéraux, et forment des structures patatoïdes, les stromatolithes, dont les plus anciens remontent à 3 milliards d’années et représentent les premiers vestiges d’une activité biologique végétale.
Une espèce, de forme spiralée, a été cultivée à l’échelle industrielle au Mexique : il s’agit de la spiruline (Spirulina platensis). Constituée d’environ 60% de protéines, de carotène et de fer, elle fut désignée comme une solution à la malnutrition dans le tiers-monde. Aujourd’hui, elle est plutôt utilisée comme complément alimentaire
 
Microphotographie de spirulines isolées d'un sol de rizière
© Pierre Roger IRD Banque Indigo
Les Stromatolithes du Parc National Torres del Paine
© Denis Wirrman IRD Banque Indigo