• Algues bleues  
  • Champignons  
  • Myxomycètes  
  • Lichens  
  • Algues rouges et brunes  
  • Algues vertes  
  • Mousses  
  • Fougères  
  • Monocotylédones  
  • Dicotylédones  
 
LA FLORE
Dicotylédones
  Introduction  |  Crucifères  |  Euphorbiacées  |  Légumineuses  |  Solanacées  |  Convolvulacées 
Les plantes à fleurs ou Angiospermes constituent un groupe immense de plus de 250000 espèces. Ces végétaux se distinguent des autres car elles portent, durant une partie de leur cycle, des organes sexuels mâles et femelles généralement rassemblés en une fleur bisexuée. L’ovaire, partie femelle de la fleur, est constitué d’ovules entourés d’écailles ou carpelles (du grec karpos = fruit). Après la fécondation, les ovules se transforment en graines, l’ovaire se transforme en fruit.
À la germination de la graine, l’embryon possède des cotylédons, des sortes de «feuilles» embryonnaires qui lui servent de réserve. En étudiant la mise en place de ces structures, Bernard et Antoine Laurent de Jussieu ont proposé de séparer les Angiospermes en deux classes, les Monocotylédones et les Dicotylédones. Chez ces derniers, les deux cotylédons se développent normalement alors qu’un seul émerge chez les Monocotylédones.

Les Dicotylédones, riches de 170 000 espèces, sont les plus diversifiés des végétaux. Leur appareil végétatif, constitué de racines, d’une tige et de feuilles, est extrêmement varié, allant de l’herbe (forme herbacée) à la liane (forme lianescente) en passant par des formes succulentes (cactées) ou buissonnantes. Contrairement aux Monocotylédones, les tiges sont souvent ramifiées, permettant l’arborescence. Tous les arbres que nous connaissons sont donc des Dicotylédones, exceptés les formes arbustives de fougères ou les palmiers et les bananiers, par exemple. Les feuilles sont complètes et formées d’un limbe, plus ou moins divisé (la feuille est dite composée) avec des nervures non parallèles, d’un pétiole et d’une base munie de deux petites languettes, les stipules.

L’appareil reproducteur, la fleur, est d’organisation plus avancée que celle des Monocotylédones . La formule florale qui décrit le nombre et l’organisation des différents éléments de l’inflorescence est, en général, la suivante: 5 Sépales + 5 Pétales + (5+5)Étamines + 5 Carpelles.

La grande diversité des Dicotylédones ne permet pas d’aborder l’ensemble du groupe. Par conséquent, nous nous limiterons à quelques familles rencontrées sur Clipperton: les Crucifères, les «Légumineuses», les Solanacées, les Convolvulacées et les Euphorbiacées.
 
Chez les Dicotylédones, les deux feuilles embryonnaires se développent au sortir de la graine (ici le maÏs)
© Manuel de l'Unesco
Fleurs de Dicotylédones succulentes: les cactus
© O. Borderie MNHN