• Algues bleues  
  • Champignons  
  • Myxomycètes  
  • Lichens  
  • Algues rouges et brunes  
  • Algues vertes  
  • Mousses  
  • Fougères  
  • Monocotylédones  
  • Dicotylédones  
 
LA FLORE
Myxomycètes
  Introduction 
Autrefois nommés Champigons-animaux, les Myxomycètes forment actuellement un groupe complètement à part. S’ils se reproduisent de la même façon que les champignons, au moyen de spores, ils sont aussi capables de se déplacer et de digérer les substances nécessaires à leur développement comme des amibes.

Les Myxomycètes passent par plusieurs stades au cours de leur vie : Les spores émises par l’adulte germent et produisent des gamètes, nommées myxamibes, capables de se déplacer, car munies de deux flagelles.

Les myxamibes se multiplient et celles qui sont compatibles fusionnent par paires. Il en résulte un organisme appelé plasmode qui va progressivement grandir. Ce plasmode est capable de se déplacer comme une amibe géante et de digérer de nombreuses substances. Dans des conditions d’humidité et de chaleur adéquates, il donnera naissance à l'appareil producteur de spores, aspect définitif du Myxomycète. C’est à ce stade que son identification sera possible.
Les myxomycètes peuvent vivre en saprophytes, c’est-à-dire de se nourrir de la matière en décomposition, en parasites ou aux dépens d'insectes. En France, le Plasmodiophora brassicae est responsable de la gale ou hernie du chou, maladie qui se traduit par des boursouflures au collet de la plante.
 
Craeterium Leucocephalum
© MNHN Dépatement systématique et évolution / Cryptogamie
Leocarpus fragilis
© MNHN Dépatement systématique et évolution / Cryptogamie