• Algues bleues  
  • Champignons  
  • Myxomycètes  
  • Lichens  
  • Algues rouges et brunes  
  • Algues vertes  
  • Mousses  
  • Fougères  
  • Monocotylédones  
  • Dicotylédones  
 
LA FLORE
Algues vertes
  Introduction 
Les algues vertes représentent le plus grand groupe d’algues par son nombre d’espèces, environ 20 000. La majorité sont «terrestres» (vivant dans les lieux humides) et d’eau douce, mais plus d’un millier sont marines. Les études actuelles montrent que toutes les plantes terrestres ont pour ancêtre les algues vertes, car ces végétaux partagent de nombreux caractères communs. C’est pour cela qu’on les sépare des autres algues (rouges et brunes).

Les algues vertes possèdent des pigments verts (chlorophylles, caroténoïdes), stockés dans un organe cellulaire particulier nommé chloroplaste. Cet organite sert aussi au stockage de l’amidon, produit carboné de réserve issu de la photosynthèse.

Ces algues vivent dans des eaux peu profondes et sont très sensibles à la pollution organique ou en nitrates : elles se multiplient au point de provoquer de véritables marées vertes. Leurs formes et leurs tailles sont très variables : elles peuvent être microscopiques et unicellullaires comme la chlorelle (Chlorella vulgaris), utilisée comme complément alimentaire ; macroscopiques et pluricellullaires, en forme de lames plates, comme la laitue de mer (Ulva lactuca) bien connue des pêcheurs à pied et consommée en salade dans les pays nordiques. D’autres, filamenteuses, se présentent sous la forme d’un tube, rappelant celui d’un intestin (Enteromorpha intestinalis).

Quelques espèces vivent en symbiose avec des Champignons (Lichens) ou des organismes animaux comme les Éponges, les Mollusques (les Bénitiers), les Ascidies.
 
Algue verte Alimeda incrassata
© Joel Orempuller IRD Banque Indigo
Une autre Algue verte, la Caulerpe (ici Caulerpa bikinensis)
© Joel Orempuller IRD Banque Indigo