• Algues bleues  
  • Champignons  
  • Myxomycètes  
  • Lichens  
  • Algues rouges et brunes  
  • Algues vertes  
  • Mousses  
  • Fougères  
  • Monocotylédones  
  • Dicotylédones  
 
LA FLORE
Fougères
  Introduction 
Le groupe des Ptéridophytes (du grec ptéris, fougère et phuton, plante), est un groupe ancien, comme les Bryophytes (mousses…), apparu il y a environ 500 millions d’années. Principalement représenté par les Fougères, ce groupe de plus de 12000 espèces, rassemble aussi les Lycopodes, les Prêles et les Sélaginelles….

Souvent cantonnées dans les régions tempérées aux endroits ombragés et humides, elles ont conservé une partie de leur luxuriance d’antan dans les régions tropicales humides où elles représentent parfois 20% des végétaux présents.

Bien que certaines fougères puissent être arborescentes (plus de 20 m de hauteur), ce sont en général de petites plantes, vivaces par une tige souterraine horizontale nommée rhizome qui leur tient lieu de racines absorbant l’eau ainsi que les sels minéraux du sol. Plantes vasculaires, leur tige est pourvue de vaisseaux dans lesquels circule la sève.

Leurs feuilles ou frondes présentent de nombreuses formes : d’un simple ruban chez le Scolopendre (Phylittis scolopendrium) à la grande feuille découpée et pennée pour le Polypode vulgaire (Polypodium vulgare). Chez les Prêles, les Lycopodes et les Sélaginelles, les feuilles sont très réduites et pourvues d’une seule nervure.

C’est ici encore leur cycle de reproduction qui les caractérise. Leur cycle est très semblable mais plus avancé que celui des Bryophytes. Les spores sont portées par des sacs situés sous les feuilles et nommés sporanges. Tombées à terre, elles évoluent en une structure aplatie nommée prothalle qui porte soit les éléments reproducteurs des deux sexes ou d’un seul. À maturité, les éléments mâles émettent des anthérozoïdes uniquement capables de se déplacer dans l’eau. Ils féconderont les éléments femelles pour former un œuf dont la croissance aboutira à une nouvelle plante feuillée.

L’accumulation des fougères fossiles du Carbonifère a créé de vastes gisements houillers qui ont contribué à l’essor industriel du XIXème siècle. Cependant les Ptéridophytes sont aujourd’hui peu utilisés dans l’industrie actuelle : la fougère mâle a été employée en pharmacie pour se débarrasser du Taenia (ver solitaire), les spores de Lycopodes sont utilisées dans les shampoings secs.
 
Lycopodes et Selaginelles
© Planche ancienne MNHN
Le fougère mâle (Polypodium vulgare