• Spongiares (Éponges)  
  • Cnidaires (Animaux urticants)  
  • Cténaires (Animaux à peignes)  
  • Plathelminthes (Vers plats)  
  • Annelides (Vers annelés)  
  • Mollusques (Animaux au corps mou)  
  • Bryozoaires (Animaux-mousse)  
  • Arthropodes (Animaux à pattes articulées)  
  • Echinodermes (Animaux à peau épineuse)  
  • Ascidies (Tuniciers)  
  • Vertébrés  
 
LA FAUNE
Bryozoaires (Animaux-mousse)
  Introduction 
Les Bryozoaires sont des colonies d’animaux microscopiques, plus petits que les polypes des Cnidaires mais plus avancés évolutivement. C’est un petit groupe, quasi-exclusivement marin, dont 5700 espèces sont déjà recensées,. Chaque individu de la colonie, appelé zoïde, vit dans une logette calcaire, cornée ou gélatineuse, parfois pourvue d’une fermeture, l’opercule. Les logettes donnent à la colonie un aspect mousseux que justifie le nom d’origine grecque de vBryozoaire (bryo- = mousse, zoon- = animal). Les colonies peuvent être très petites (1mm de hauteur) mais aussi très grandes, dépassant le mètre.

Les zoïdes possèdent une couronne de tentacules en forme de fer à cheval nommée lophophore qui entoure la bouche. Chaque tentacule, en forme d’aigrette (lophos en grec), est recouvert de cils vibratiles et sert à happer les particules nutritives et à les amener à la bouche située au centre de la couronne tentaculaire. Les cavités digestives des zoïdes communiquent toutes entre elles par des orifices.
Si beaucoup de zoïdes n’ont de fonction qu’alimentaires, d’autres se spécialisent, formant des sortes de racines pour fixer la colonie, se modifiant pour protéger ou nettoyer la colonie, se transformant en cavités incubatrices pour les jeunes.

Constituées parfois de millions d’individus, les colonies sont en général hermaphrodites. Le plus souvent, l’œuf fécondé est incubé dans une cavité. Lorsque la larve est libérée, elle se fixe d’elle-même sur un support, puis se transforme en zoïde à partir duquel une nouvelle colonie se forme par bourgeonnement.

Les colonies de Bryozoaires sont souvent belles à regarder mais très fragiles. Fixées aux rochers, aux coquillages vides ou épiphytes des algues, elles vivent aussi, comme la Dentelle de Neptune (Sertella beaniana) ou la Rose de mer (Pentapora fascialis) sur des fonds de vase ou de sable. Organismes encroûtants, certaines espèces résistent même aux peintures destinées à les empêcher de se fixer, ce qui peut provoquer des problèmes aux stations de pompage ou aux coques des navires.
Cosmopolites, ces animaux se rencontrent de la zone de balancement des marées jusqu’aux grandes profondeurs.
 
Une colonie de Bryozoaires.
MNHN-Bibliothèque centrale