• La vie  
  • La salinité et le pH  
  • Le "trou sans fond"  
  • La bathymétrie  
  • Les passes  
 
LE LAGON
La bathymétrie
  Introduction 
Le lagon est schématiquement divisé en deux parties, séparées entre elles par le vestige d’une formation corallienne, le «grand récif» recouvert d’à peine un mètre d’eau. Il abrite en son centre une immense cavité circulaire de 200 mètres de diamètre, le «trou sans fond», nommé ainsi car sa profondeur, estimée à plus de 90 m, reste actuellement inconnue.
Réalisés à l’aide d’un plomb de sonde à plus de 200 endroits différents, des levés bathymétriques ont permis de dresser un profil et une carte des profondeurs du lagon. D’une profondeur moyenne comprise entre 5 et 10 mètres, il présente deux grandes fosses, l’une orientale (-45 m), l’autre occidentale (-26 m) ainsi que trois, plus modestes, dont les profondeurs s’échelonnent entre 21 et 43 m.
Les différentes missions scientifiques ont mis en évidence des variations du niveau de l’eau. Celles-ci sont fonction des conditions météorologiques et de l’évaporation mais sans rapport avec une éventuelle entrée d’eau ou le niveau des marées.
Durant notre séjour, nous réaliserons les levés bathymétriques du lagon et des abords de l’île, à l’aide d’un sondeur multifaisceaux. Nous comptons ainsi obtenir une carte des profondeurs plus précise que les actuelles et qui sera d’une grande utilité pour les études envisagées et futures.
 
Carte bathymétrique du lagon de Clipperton