• L’échantillonnage terrestre  
  • Le tri des organismes  
  • La pêche  
  • L'échantillonnage sous-marin  
  • Les appareils de mesure  
 
LES TECHNIQUES D'EXPLORATION NATURALISTE
Les appareils de mesure
  Introduction  |  Le photomètre  |  Le fluxmètre  |  Le marégraphe  |  GPS et Argos  |  Le Gravimètre  |  Le Sismographe 
Du point de vue des études environnementales, l’île de Clipperton fait partie des sites scientifiquement très intéressant en raison de sa position très isolée dans une zone ou aucune autre terre n’est accessible à moins de 1100 kilomètres. Fortement influencé par le phénomène El Nino, zone de formation cyclonique, seul point émergé de la fracture qui porte son nom, cet atoll n'a pourtant pas pu, à ce jour, être équipé d’appareils de mesures en raison, principalement, de sa difficulté d’accès et du besoin de maintenance et de surveillance de cette batterie d’appareillage.
La présence d’une équipe scientifique et technique, pendant plusieurs mois sur l’atoll de Clipperton, est une bonne opportunité pour la création d’un observatoire de recherche et d’études de l’environnement. Nous effectuerons:
des mesures géodésiques: une station marégraphique à capteur de pression sera installée afin de suivre la variabilité des marées. Un système de positionnement GPS sera couplé au marégraphe permettant ainsi d’obtenir des informations sur les mouvements verticaux de la croûte terrestre. Il est aussi envisagé l’installation d’un sismographe qui nous renseignera sur les mouvements du manteau terrestre, la présence d’une nappe phréatique et d’un gravimètre destiné à mesurer la gravité.
Des mesures météorologiques: une station météorologique fournira en continu les relevés de température, la pression atmosphérique grâce à un baromètre, l’hygrométrie, ainsi que la vitesse du vent à l’aide d’un anémomètre. Nous mesurerons aussi les quantités d’ultraviolets A et B à différents moments de la journée.
Des mesures atmosphériques : À l’aide de photomètres et de fluxmètres, nous déterminerons la nature et la quantité des aérosols atmosphériques et leur incidence sur le rayonnement solaire.
Une partie de ces mesures sera disponible quotidiennement sur le site Internet de la mission, permettant la comparaison avec des mesures équivalentes effectuées en d’autres lieux de la planète.