• Spongiares (Éponges)  
  • Cnidaires (Animaux urticants)  
  • Cténaires (Animaux à peignes)  
  • Plathelminthes (Vers plats)  
  • Annelides (Vers annelés)  
  • Mollusques (Animaux au corps mou)  
  • Bryozoaires (Animaux-mousse)  
  • Arthropodes (Animaux à pattes articulées)  
  • Echinodermes (Animaux à peau épineuse)  
  • Ascidies (Tuniciers)  
  • Vertébrés  
 
LA FAUNE / ECHINODERMES (ANIMAUX À PEAU ÉPINEUSE)
Les Échinides (ou Oursins)
  Introduction   |  Les Échinides (ou Oursins)  |  Les Astéries (ou Étoiles de mer)  |  Les Ophiures  |  Les Holothuries (Concombres de mer)  |  Les Comatules (Crinoïdes) 
Les Échinides ou Oursins, constituent un petit groupe de 600 espèces environ. Ils sont caractérisés par leur forme de globe, une absence de bras et un squelette calcaire interne appelé test sur lequel s’articule de nombreuses épines, plus ou moins fines, longues et acérées.

Il est possible de distinguer deux types d’oursins : les oursins réguliers et les oursins irréguliers ou oursins de sable. Leur bouche, munie de dents plates, se trouve sur la base de l’animal chez les oursins réguliers et sur le coté chez les oursins irréguliers. Elle s’ouvre à l’extrémité d’un appareil de mastication très puissant nommé Lanterne d’Aristote en raison de son aspect et du nom de son descripteur. L’anus , quant à lui, se trouve sur le coté opposé de l’animal.
Les oursins réguliers vivent sur des fonds durs et peuvent être herbivores ou brouteurs. Les oursins irréguliers vivent sur des sols meubles. Ils sont fouisseurs et se nourrissent des organismes et de la matière organique présente dans les sédiments dans lesquels ils vivent : ils sont psammivores.

Entre leurs épines, les Échinides possèdent de petits organes en forme de « pinces à sucre » , les pédicellaires, qui ont pour fonction essentielle de les débarrasser des débris et des petits organismes qui s'installeraient sur eux. Un autre de leur rôle est la défense des Oursins contre leurs prédateurs : certains ont développé des toxines anti-astéries, d’autres, des venins actifs contre les poissons.

Les sexes sont séparés ; on ne peut toutefois distinguer les mâles des femelles. La fécondation se fait au hasard dans l’eau de mer où les gamètes sont rejetés. Leur œuf, bien que de petite taille, a constitué un matériel de choix pour les recherches en biologie car il est possible de réunir, dans la même goutte d’eau, l’ovule et le spermatozoïde et d’assister à la fécondation ainsi qu’au développement embryonnaire.

Les Oursins sont responsables de la plupart des accidents dûs aux Échinodermes. En milieu subtropical et tropical, des espèces littorales peuvent être attirées par les excréments et divers déchets, ce qui entraîne la concentration de ces animaux dans des zones à forte densité humaine et augmente les risques d'accidents.
Dans le domaine médical, Pline leur accordait des vertus médicinales et recommandait les oursins crus ou cuits dans le traitement de nombreuses maladies, ulcères, tumeurs et autres troubles. Au siècle dernier, dans le midi de la France, boire un demi-verre de « fluides d’oursin » aidait à la digestion…
 
Organisation interne des Echinides
Un oursin.
© IRD- Joël Orempuller