• Spongiares (Éponges)  
  • Cnidaires (Animaux urticants)  
  • Cténaires (Animaux à peignes)  
  • Plathelminthes (Vers plats)  
  • Annelides (Vers annelés)  
  • Mollusques (Animaux au corps mou)  
  • Bryozoaires (Animaux-mousse)  
  • Arthropodes (Animaux à pattes articulées)  
  • Echinodermes (Animaux à peau épineuse)  
  • Ascidies (Tuniciers)  
  • Vertébrés  
 
LA FAUNE / VERTÉBRÉS
Les Reptiles
  Introduction   |  Les Poissons  |  Les Oiseaux  |  Les Reptiles  |  Les Mammifères 
Le terme Reptile vient du latin repere : ramper. En effet, bien que certains possèdent des pattes (Lézards, Tortues, Crocodiles), d’autres en sont privés, comme les Serpents. Ce sont des animaux poïkilothermes, c’est-à-dire à sang-froid qui, contrairement aux homéothermes, voient la température de leur corps varier en fonction des conditions extérieures.
Le seul groupe exclusivement terrestre est celui des Lézards. Ils ont cependant su coloniser les îles, notamment en Océanie, en se laissant dériver sur des débris végétaux portés par les vents et courants. Ce sont des reptiles à forme allongée qui peuvent se déplacer rapidement grâce à quatre pattes musclées. Il en existe environ 3000 espèces de par le monde ce qui en fait le plus grand groupe de reptiles vivants. Dans nos régions, les lézards hibernent dès le milieu de l’automne. Ils passent ainsi les mois froids dans leurs terriers, dans de petits murets ou éboulis de rochers. Menacés, ils ont la faculté de se séparer de leur queue qui, représentant les 2/3 de la longueur de leur corps, est souvent est la partie happée par les prédateurs. La plupart du temps, cette stratégie leur permet de fuir, leur queue repoussant rapidement.

Le lézard possède, par ailleurs, un organe sensitif très particulier : il se sert de sa langue fourchue pour collecter les particules odorantes et les dépose sur l'organe de Jacobson, situé sur son palais, qui les analyse chimiquement. Cette spécificité du système olfactif leur sert aussi bien pour une recherche de proie que pour celle d’un partenaire sexuel.

Comme les Lézards et les Serpents, les Tortues, actuellement en voie d'extinction, sont protégées en France. Groupe de 5000 espèces, préférant les zones chaudes et tempérées, leurs représentants marins sont des animaux pélagiques capables de migrations importantes. Bien que marines, leur respiration est pulmonaire : elles pratiquent donc l’apnée et doivent remonter à la surface pour respirer. Leur carapace est constituée de plaques osseuses soudées aux vertèbres et recouvertes de plaques cornées. La tortue luth fait exception et sa carapace est constituée d'un épais revêtement semblable à du cuir. Présente le long de nos côtes, elle est l'un des plus grands reptiles actuels (plus de 2 mètres).

Les tortues marines sont soit herbivores, soit carnivores. Elles se nourrissent alors de poissons, de mollusques, de crustacés ou de méduses. Ce sont les seuls reptiles à posséder un bec. Les autres reptiles sont munis de dents, éventuellement reliées à des glandes à venin (serpents terrestres et marins). Ils sont,dans leur grande majorité, carnivores.

Les reptiles sont généralement ovipares. La fécondation est en général interne et donne lieu à une parade amoureuse spécifique. Les tortues marines ne viennent sur le rivage que pour pondre à terre.

Les sacs plastique jetés en mer sont les plus grands dangers dus à l’homme : il n’est pas rare qu’elles s’étouffent avec en les confondant avec des méduses dont elles sont friandes. Dans certains pays asiatiques, les tortues et leurs oeufs sont consommés dans la cuisine traditionnelle.
 
Tortue marine en train de pondre.
MNHN-Bibliothèque centrale
Lézard (Polychrus sp.) de la famille des Iguanes.
© IRD- Nicolas Degallier