Eau Douce à Volonté !
  lundi 28 février, 2005 précédente | suivante  
 
AVRIL 05 | MARS 05 | FEVRIER 05 | JANVIER 05 | DECEMBRE 04
  • 28-02-05, “Eau Douce à Volonté !”  
  • 27-02-05, “Joseph et Bernard-l'Hermite”  
  • 25-02-05, “Les Déplacements sur Clipperton”  
  • 24-02-05, “Activités Sous-Marines”  
  • 23-02-05, “Quelques Résultats des Recherches”  
  • 22-02-05, “Coupés du Monde”  
  • 21-02-05, “Transmission Satellite en panne”  
  • 15-02-05, “Trou sans Fond
Exploration aux Instruments”
 
  • 14-02-05, “Saint Valentin”  
  • 10-02-05, “La Lancha de Vicente”  
  • 09-02-05, “Habitats Ephémères”  
  • 07-02-05, “Le Bar des Fous s'agrandit”  
  • 04-02-05, “Trou sans Fond - Deuxième”  
  • 03-02-05, “Avis de Grand Frais”  
  • 02-02-05, “Trou sans Fond - Premiere”  
  • 01-02-05, “Carotte dans une Patate”  
 
Quand je me suis penché sur les besoins et l’approvisionnement en eau de l’expédition, j’ai choisi de dessaler l’eau de mer. Le dessalinisateur filtre l’eau de mer sous pression sur des membranes osmotiques. Notre appareil est un Livol qui produit 60 litres d’eau douce à l’heure. La consommation électrique de la pompe d’aspiration d’eau de mer et du dessalinisateur a été intégrée dans le dimensionnement du parc de panneaux photovoltaïques, des éoliennes et des batteries.
Notre production d’eau douce repose donc sur le bon fonctionnement du dessalinisateur, des pompes annexes et de la production d’électricité, elle-même dépendante du soleil et du vent.

Nous produisons 400 litres d’au par jour et nous en consommons 350 pour la boisson et la cuisine, soit 14 litres/pers/jour. Les 50 litres en plus sont stockés dans les cuves du château d’eau. Cette marge est une sécurité et un confort pour les femmes qui ont droit à 10 litres d’eau pour une petite douche quotidienne (les hommes se douchent avec l'eau du lagon). A titre comparatif, une douche à la maison consomme entre 50 et 80 litres et le bain 200litres. Nous apprenons à économiser l’eau et nous n’avons pas les gros postes consommateurs que sont le bains, la chasse d’eau et les machines à laver.

Qu’elles alternatives avons nous en cas de panne ?

L’eau du lagon est légèrement saumâtre (4g/litre), donc buvable, mais sa richesse en matière organique et son activité bactériologique nécessite un filtrage et l’addition de purificateur comme l’eau de javel. L’eau de pluie est rare en cette période et les collecteurs type toit du réfectoire, sont pollués par les fientes d’oiseaux.

Reste l’eau souterraine : les gens qui vivent sur les atolls puisent l’eau douce dans les nappes phréatiques qui existent sur tous les récifs. Ces édifices coralliens sont poreux : l’eau de mer percole jusqu'a son niveau et l’eau de pluie qui s'infiltre s’accumule au dessus de l’eau salée sans se mélanger. Comme l’atoll est très bas sur la mer, la nappe d’eau douce se trouve en général pas très loin sous le sol.

Aujourd’hui Gérard a attaqué le vieux corail à la tronçonneuse. Il a fait un trou profond de 50 cm et il est tombé sur la nappe d’eau douce qui se renouvelle en pompant a haut débit. Martine Rodier l’a analysée : salinité 0,56g/l, Ph 7,4, une eau excellente à part une teneur en phosphate très élevée qui vient des fientes d’oiseaux (3mg/l). Nous sommes quand même tranquille, nous avons maintenant de l’eau douce à volonté. Merci Loïc de nous avoir passé le tuyau.

Temps couvert
T°air : 27°C à 12 H.
Vent N 10à 15 km/h.
P : 1009 hPa.
 
Chateau d'eau et le dessalinisateur
© Jean Michel Pontier



L'eau douce s'accumule sous le platier entre la mer et le lagon
© Camille Fresser



L'eau douce est à 50 cm sous le sol
© Elsa Peny