• Les plus "légers que l'air"  
  • L'adaptation de l'homme au froid  
  • Organisation des vols sur la banquise  
  • Conditions de vol au cours de l'expédition  
  • Campagnes de mesures  
  • Transmission –Sécurité - Secours  
  • Les satellites observent la terre  
  • Visite de notre dirigeable  
  • L'atmosphère terrestre  
  • Prévision météo et modélisation  
  • Le climat polaire  
  • Le bilan énergétique solaire  
  • L'effet de serre  
  • Banquise : glace de mer  
  • Icebergs : glace d'eau douce  
  • Les glaces : archives du climat  
  • Glaciations et paysages  
  • L’Arctique et la circulation océanique  
  • Genèse de l’océan Arctique  
  • Le plancton arctique  
  • Biodiversité marine et réseau alimentaire  
  • Baleines et autres Cétacés  
  • Phoques et Morses  
  • La flore polaire  
  • La faune polaire  
  • L'ours blanc  
  • Les oiseaux de l'Arctique  
  • Evolution des espèces et climat  
  • Géographie des régions arctiques  
  • Pôle Nord géographique, Pôle Nord Magnétique  
  • A qui appartient l'Arctique ?  
  • Les découvreurs du Grand Nord  
  • Les Inuits  
  • Les autres peuples du Grand Nord  
  • L'Arctique aujourd'hui  
  • L'homme et la biodiversité arctique  
  • Pollutions en Arctique  
  • Réchauffement : les cycles naturels  
  • L'augmentation de l'effet de serre  
  • Les conséquences du réchauffement  
 

Un dirigeable au Pôle Nord
Transmission - Sécurité - Secours
 

Balise de détresse
Les satellites géostationnaires utilisés pour les transmissions (téléphone, Internet, télévisions) sont situés sur le plan de l'équateur et ne sont pas accessibles depuis les pôles. On communique grâce au réseau de satellites Iridium à faible débit (64 kbit). Les transmissions météorologiques se font par SMS au moyen de l'Iridium.

Mesure du champ magnétique terrestre :
Pour la sécurité, une balise de détresse Sarsat est placée sur le dirigeable. En cas de déclenchement, la balise émet un message de détresse qui signale la position du dirigeable. Le signal est capté par un satellite et transmis au service de veille qui transmet l'alerte au camp de base. Une communication téléphonique est toujours possible avec le dirigeable.

Assistance et secours
Dans le secteur du pôle Nord, l'assistance est assurée par les hélicoptères MI8 de la station russe Bornéo, installée tous les ans en avril à proximité du pôle. Dans le secteur du pôle Nord magnétique, les avions Twin Otter peuvent intervenir de Resolute Bay (Canada) et sur la Mer de Beaufort; les mêmes avions peuvent décoller de Inuvik sur le Delta du Mackenzie ou de Prudhoe Bay en Alaska.

 
Téléphone satellitaire. Permet des communications mondiales même dans les régions les plus reculées.