• Les plus "légers que l'air"  
  • L'adaptation de l'homme au froid  
  • Organisation des vols sur la banquise  
  • Conditions de vol au cours de l’expédition  
  • Campagnes de mesures  
  • Transmission –Sécurité - Secours  
  • Les satellites observent la terre  
  • Visite de notre dirigeable  
  • L'atmosphère terrestre  
  • Prévision météo et modélisation  
  • Le climat polaire  
  • Le bilan énergétique solaire  
  • L'effet de serre  
  • Banquise : glace de mer  
  • Icebergs : glace d'eau douce  
  • Les glaces : archives du climat  
  • Glaciations et paysages  
  • L’Arctique et la circulation océanique  
  • Genèse de l’océan Arctique  
  • Le plancton arctique  
  • Biodiversité marine et réseau alimentaire  
  • Baleines et autres Cétacés  
  • Phoques et Morses  
  • La flore polaire  
  • La faune polaire  
  • L'ours blanc  
  • Les oiseaux de l'Arctique  
  • Evolution des espèces et climat  
  • Géographie des régions arctiques  
  • Pôle Nord géographique, Pôle Nord Magnétique  
  • A qui appartient l'Arctique ?  
  • Les découvreurs du Grand Nord  
  • Les Inuits  
  • Les autres peuples du Grand Nord  
  • L'Arctique aujourd'hui  
  • L'homme et la biodiversité arctique  
  • Pollutions en Arctique  
  • Réchauffement : les cycles naturels  
  • L'augmentation de l'effet de serre  
  • Les conséquences du réchauffement  
 

Histoire et géographie
Pôle Nord géographique, Pôle Nord Magnétique
 

Le pôle Nord géographique est l'axe de rotation de la Terre ; c'est le nord des cartes de géographie. Il est situé au milieu de l'océan Arctique.

Le pôle Nord magnétique est le point de convergence des lignes de force du champ magnétique qui entoure la Terre. Il attire l'aiguille aimantée de la boussole, et n'est pas confondu avec le pôle géographique. Il a été localisé pour la première fois en 1831 par John Ross, dans le Haut Arctique canadien au cours d'une navigation d'exploration du passage du Nord-Ouest où il fut prisonnier des glaces pendant quatre ans.

Le pôle N magnétique se déplace en permanence, mais depuis quelques années il a quitté l'archipel canadien et se dirige vers la Sibérie à la vitesse anormalement rapide de 40 Km par an.

On retrouve la signature de l'inversion des pôles magnétiques nord et sud grâce à l'orientation des cristaux de ferrite dans les couches géologiques.