Encyclopédie polaire

Encyclopédie polaire Encyclopédie polaire
  • Les plus "légers que l'air"  
  • L'adaptation de l'homme au froid  
  • Organisation des vols sur la banquise  
  • Conditions de vol au cours de l’expédition  
  • Campagnes de mesures  
  • Transmission –Sécurité - Secours  
  • Les satellites observent la terre  
  • Visite de notre dirigeable  
  • L'atmosphère terrestre  
  • Prévision météo et modélisation  
  • Le climat polaire  
  • Le bilan énergétique solaire  
  • L'effet de serre  
  • Banquise : glace de mer  
  • Icebergs : glace d'eau douce  
  • Les glaces : archives du climat  
  • Glaciations et paysages  
  • L’Arctique et la circulation océanique  
  • Genèse de l’océan Arctique  
  • Le plancton arctique  
  • Biodiversité marine et réseau alimentaire  
  • Baleines et autres Cétacés  
  • Phoques et Morses  
  • La flore polaire  
  • La faune polaire  
  • L'ours blanc  
  • Les oiseaux de l'Arctique  
  • Evolution des espèces et climat  
  • Géographie des régions arctiques  
  • Pôle Nord géographique, Pôle Nord Magnétique  
  • A qui appartient l'Arctique ?  
  • Les découvreurs du Grand Nord  
  • Les Inuits  
  • Les autres peuples du Grand Nord  
  • L'Arctique aujourd'hui  
  • L'homme et la biodiversité arctique  
  • Pollutions en Arctique  
  • Réchauffement : les cycles naturels  
  • L'augmentation de l'effet de serre  
  • Les conséquences du réchauffement  
 

Un dirigeable au Pôle Nord
Les plus "légers que l'air"
 

Air chaud ou hélium
Les plus légers que l'air sont des aéronefs constitués d'un ballon gonflé à l'air chaud ou à l'hélium, des gaz plus légers que l'air, qui soulèvent la charge (1 m3 d'hélium soulève 1 Kg). Le ballon à air chaud ou à hélium se déplace dans le sens du vent ; le pilote peut varier l'altitude pour aller chercher des vents plus favorables. Le dirigeable par contre est équipé de deux moteurs à hélice qui permettent le choix de sa route à une vitesse moyenne de 80 km/h dans un air calme.

Hindenburg
Le dirigeable était très développé dans la première moitié du XXè siècle. Zeppelin avait une ligne régulière, transportant une centaine de personnes entre l'Allemagne et les Etats Unis. Ces aéronefs ont progressivement disparu après l'accident de l'Hindenburg en 1937 à l'atterrissageà Lakehurst (New Jersey). Il était gonflé à l'hydrogène, un gaz inflammable.

L'avenir du dirigeable
Aujourd’hui les dirigeables sont gonflés à l’hélium, un gaz neutre sans risque. Si le tourisme et la publicité sont les principales applications, des projets se développent pour la surveillance technique et environnementale (lignes à haute tension, pipelines). Un dirigeable d’observation de la terre emportant une charge plus importante (30 tonnes) est actuellement à l’étude.