Le pôle Nord se situe au milieu de l’océan Glacial Arctique, recouvert par une banquise dont on ne connaît pas précisément l’épaisseur ; l’objectif de l’expédition Total Pole Airship est de réaliser cette mesure sur une grand étendue. En avril-mai 2008 nous traverserons l’océan Arctique de part en part à l’aide d’un dirigeable sous lequel sera accroché l’EM-Bird, un instrument qui mesure instantanément l’épaisseur de la banquise quand on le déplace à 20 mètres au-dessus de la glace. Il a été mis au point le Dr Christian Haas de l’Alfred Wegener Institut (Institut polaire allemand).

En avril 2007, notre campagne d’étalonnage va permettre d’affiner la précision de l’EM-Bird.
Dans la région du pôle Nord, nous allons sélectionner une parcelle de banquise (200m x 60m) traversée par une crête de compression. Le survol avec l’instrument accroché sous un hélicoptère donnera « l’épaisseur EM-Bird ». La vérification de cette mesure se fera par comparaison avec l’épaisseur réelle de cet échantillon de banquise dont nous allons faire la topographie en 3D.

La topographie de surface sera réalisée par le Pr Yves Egels de l’IGN (scanner laser et photogrammétrie aérienne).

La topographie de la partie sous-marine sera explorée par un robot filoguidé (ROV) équipé d’un sondeur mono-faisceau. Il sera piloté de la surface : l’électronique et l’écran de contrôle étant installés sous une tente chauffée. La position précise du ROV sera connue à partir d’un repère acoustique mis en place sous la glace par les plongeurs. La multiplication des passages du ROV donnera le profil inférieur de l’échantillon de banquise.

La superposition des deux topographies, aérienne et sous-marine, permettra de connaître l’épaisseur réelle de l’échantillon de banquise. De la comparaison entre le modèle 3D et les résultats de l’EM-Bird sera déduit un coefficient de correction, permettant d’affiner la précision de l‘instrument.

Cette mission d’étalonnage de l’EM-Bird se déroulera du 13 au 27 avril sur la station Russe Barnéo située à 89°N.