FEVRIER 09 | DECEMBRE 08 | NOVEMBRE 08 | OCTOBRE 08 | SEPTEMBRE 08 | JUIN 08 | MAI 08 | AVRIL 08 | FEVRIER 08 | JANVIER 08 | DECEMBRE 07 | NOVEMBRE 07 | OCTOBRE 07 | SEPTEMBRE 07 | AOUT 07 | JUILLET 07 | JUIN 07 | MAI 07 | AVRIL 07 | MARS 07 | FEVRIER 07 | JANVIER 07
  • 13-11-07, “Le choix du partenariat avec Total”  
  • 07-11-07, “Il vole”  


 
   
Le choix du partenariat avec Total  
   
 
  mardi, 13 novembre 2007 précédente | suivante  
De nombreuses questions me sont posées, souvent avec agressivité, sur le choix de Total comme partenaire. Tout d’abord, c’est moi qui ai fait la démarche ; j’ai cherché à concerner les partenaires de l’énergie car leur cœur de métier est impliqué dans le changement climatique et parce que ce sont eux qui sont amenés à investir dans les énergies du futur, non-productrices de gaz à effet de serre (solaire, éolien, biomasse, énergie des mers), et sur la séquestration du C02 à la sortie des centrales thermiques.

Si il y a une logique dans ce choix, il ne s’agit pas pour moi d’éluder, à travers la campagne d’image que représente le soutient à mon expédition, les catastrophes écologiques liés à l’activité industrielle de Total, que je déplore.

Je voudrais aussi rectifier certaines idées fausses qui conduisent à des jugements passionnels caricaturaux. Les entreprises pétrolières ne sont pas responsables de la fonte de la banquise comme j’ai pu le lire ; le réchauffement climatique est l’affaire de tous. Il est lié avant tout à nos consommations de ressources fossiles (pétrole, gaz et charbon) qui, en libérant du gaz carbonique, accroissent l’effet de serre. Chacun de nous y participe par ses déplacements, sa consommation d'électricité et le chauffage.

Les émissions mondiales de gaz à effet de serre se répartissent ainsi par secteur : production d’électricité et de chauffage (24,5%), déforestation (18,2%), industrie (13,8%), transport (13,5%), agriculture (13,5%), déchets (3,6%) et autres (12,9%). Source : World Ressources Institute.

Et pour finir, sachez que parmi les activités industrielles qui contribuent le plus au réchauffement citons par ordre de grandeur : les centrales au charbon, les cimenteries, les raffineries et les aciéries.